Le Perfectionnisme (philosophique)
Accueil du site > Théâtre

Théâtre

Dernier ajout : 23 novembre 2009.

L’intérêt de S. Cavell pour le théâtre tourne autour de multiples thèmes. Dès ses premiers essais, il écrit sur Beckett un texte remarquable ; les pièces de Shakespeare lui servent à approfondir une dimension de ce qu’il appelle un "scepticisme vécu" (et c’est peut-être alors dans ce passage au théâtre que l’on voit le mieux, chez Cavell, cette tentative de libérer la voix littéraire du discours philosophique) ; Ibsen (notamment dans la maison de poupée) rejoint Shakespeare par leur prolongement dans ce qu’il identifiera comme le genre des comédies de remariage (principalement à partir du cinéma hollywoodien des années 30-40).
Au final des analyses sur la théatralité, sur son medium, sur le genre, sur la rivalité entre le roman, le cinéma et le théâtre, sur la culture populaire qui, selon une vigilance "moderniste" qu’il a toujours défendue, laisse toujours à l’oeuvre elle-même le soin de dicter ses propres catégories critiques.

Site

Vous pouvez proposer un site à ajouter dans cette rubrique :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0