Le Perfectionnisme (philosophique)

Extraits / citations

samedi 8 août 2009, par JohnDoe

« (La question n’est pas l’accès à des révélations rares (puisqu’en fait nous les avons) mais à la signification de nos impressions de tous les jours, le droit d’en faire nos idées ».


« il s’agit moins de désublimer le caractère de l’humain que d’humaniser le caractère du sublime. »


« Le perfectionnisme est une dimension de la pensée morale qui consiste moins à réfréner le mal qu’à libérer le bien, nous libérer du désespoir du bien (le mal et le bien en chacun de nous) »


« Le perfectionnisme est-il intrinsèquement élitiste ? L’idée d’être fidèle à soi même, ou à l’humanité qui est en soi-même, ou à l’humanité qui est en soi-même, ou encore à l’idée de l’âme partant en voyage (vers le haut, vers l’avant), se trouvant d’abord perdue au monde, et exigeant un refus de la société niveleuse, au nom de quelque chose qu’on appelle souvent culture – cette idée nous est familière depuis la République jusqu’à des œuvres aussi différentes qu’Etre et Temps de Heidegger et Pygmalion de G.B Shaw. Préciser ce que veut dire cette question, et ce que je veux dire, moi, en affirmant qu’il existe un perfectionnisme qui accepte joyeusement la démocratie et dont la démocratie (c’est tout à son honneur) non seulement tolère les critiques, un perfectionnisme que suscite l’aspiration démocratique – telle est une des tâches essentielles de ces conférences. »


SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0